Logo du site Editions Frison-Roche Logo du site Editions Frison-Roche Logo du site Editions Frison-Roche Logo du site Editions Frison-Roche

On a encore oublié la santé

Propositions pour une médecine de qualité et de solidarité

mars 2004
Livre
format 120 x 190 274 pages En stock
20,00 €

La médecine est-elle encore une science humaine ? C’est la première question à se poser avant d’envisager de réformer notre système de santé. Mais on ne change pas si facilement les habitudes et les intérêts acquis… il faudrait que la médecine ne se prenne plus pour une science (dure) ; que les médecins ne fassent pas de leur spécialité l’alpha et l’oméga de leur pratique ; que l’administration n’ait pas qu’une vision comptable de la santé ; que les patients participent mieux aux décisions ; que les médias n’entretiennent pas de fausses peurs ; que le ministère de la santé ait enfin une politique et les moyens de la conduire dans la durée ; que la santé ne se cantonne pas au fonctionnement organique des individus, mais s’étende à celui, global et pérenne, de la société. Il faudrait… Le contexte a changé : nous sommes de plus en plus vieux, nos maladies sont de plus en plus chroniques et la médecine est en première ligne au chevet de notre société en mal de sens. Encorefaut-il que la santé ne soit plus le parent pauvre ou le faire-valoir d’une politique de circonstance. François Grémy, qui fut le pionnier de l’informatique médicale en France et qui forma un bon nombre de nos décideurs actuels, sera-t-il le dernier des mohicans de la vraie santé publique.

Editeur : Editions Frison-Roche

Auteur(s) : François Grémy

Publication : 20 mars 2004

Edition : 1ère édition

Intérieur : Noir & blanc

Support(s) : Livre

Format (en mm) Livre : 120 x 190

Poids (en grammes) : 300 (Livre)

Langue(s) : Français

EAN13 Livre : 9782876714526

  • François Grémy était internationalement reconnu pour ses recherches pionnières en bio-informatique appliquée à la médecine.

    Il possédait de nombreux titres parmi lesquels : médecin, physicien, biostatisticien, informaticien et professeur des universités. Il était également médecin-chef (colonel) de l'Armée de l'air.

    Au début de sa carrière, il occupe un poste à la faculté de médecine de Tours. De retour à Paris, il est le fondateur de la première unité de recherche Inserm consacrée à l’informatique médicale à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière, dont il en sera le directeur durant treize années. Il est également professeur de biophysique, de biostatistique et d’informatique médicale, puis chef du service d'informatique médicale des hôpitaux de Paris.

    Il exerce ensuite à la faculté de médecine de Montpellier-Nîmes en tant que professeur de biostatistique et informatique médicale, puis chef de service dans le département d'informatique médicale du CHRU de Montpellier. De 1990 à 1996, il fut, dans les mêmes lieux, professeur de santé publique et chef du service d'économie médico-hospitalière et actions préventives.

    Sur le plan international, il fondera et sera le premier président de l'International Medical Informatics Association (IMIA) et co-fondateur de l’European Federation for Medical Informatics (EFMI).

    Animé par le souci constant des applications de ses recherches dans les champs médical et de la santé publique, François Grémy faisait partie, avec Gérard Dubois, Albert Hirsch, Claude Got et Maurice Tubiana, de ceux qu’on a appelés dans les années 1980 "Les 5 sages de la santé publique". Il a notamment été membre du conseil scientifique du Programme de médicalisation des systèmes d'information (PMSI), créé en 1982, dont l’objectif était de mieux définir l'activité des établissements et, ainsi, d’adapter l'allocation budgétaire qui leur était attribuée.

    Inlassable homme de conviction, profond humaniste, François Grémy a présidé le Mouvement contre le racisme et pour l'amitié entre les peuples (MRAP) et, passionné pour les bonnes pratiques éthiques, il était membre du comité de direction scientifique de l’Institut international de recherche en éthique biomédicale.

    Esprit universel, il était en cours de finalisation d’une thèse de philosophie.

    Créateur du terme informatique médicale” au début des années 1960, François Grémy, de par sa formation médicale, s’est largement illustré par ses capacités d’expertise et d’innovation en matière de théories informatiques appliquées à la médecine, à la santé publique et à la gestion hospitalière. A cela, s’est ajoutée sa force de réflexion en éthique biomédicale.

Du même genre

Ils ont aussi acheté

Nous sommes situés au 68 rue de Meaux, 1er étage, 75019 Paris
Métro Laumière, Jaurès ou Bolivar
Comptoir de vente (libraires/particuliers) sur place

Vous êtes libraire ?


01 40 46 94 91


01 40 46 95 67


infos@editions-frison-roche.com